Logo

Le pape Benoît XVI confère l’honneur papal aux pionniers du Dialogue, Rév. Dr. Irénée Beaubien, s.j., CM et Dr. Victor Goldbloom, CC, O.Q., M.D.

MONTREAL, Canada — Le 11 mai 2012 — L’annonce a été faite jeudi que Sa Sainteté, le pape Benoît XVI confère l’honneur papal à deux canadiens remarquables, pionniers des dialogues interchrétien, chrétien-juif et interreligieux. Cette annonce a été faite au cours d’une réception privée tenue par le Centre canadien d’œcuménisme à la résidence du nouvel Archevêque de Montréal, Christian Lépine. Ces honneurs seront officiellement décernés lors d’un gala officiel qui se tiendra mardi soir le 4 septembre 2012 au Centre Gelber qui sera placé sous les auspices du Cardinal Jean-Claude Turcotte, de l’Archevêque Christian Lépine et de l’Évêque Thomas Dowd.

 

Le Rév. Dr. Irénée Beaubien, s.j., CM se verra attribuer la médaille pontificale Pro Ecclesia et Pontifice qui fut créée par le pape Léon XIII en 1888 pour honorer les services extraordinaires qui ont été rendus à l’Église et à la papauté. La médaille, à proprement parler, est cruciforme, de couleur or et frappée aux images de saints Pierre et Paul et du pape régnant. En conférant cet honneur du pape au Père Irénée Beaubien, un prêtre jésuite, théologien, auteur et œcuméniste, Sa Sainteté, le pape Benoît XVI reconnaît les réalisations exceptionnelles de cet homme envers l’Église, incluant son travail à promouvoir le dialogue et la compréhension entre les Catholiques et les autres confessions religieuses chrétiennes et non-chrétiennes. Il fait partie d’une très courte liste de canadiens ayant reçu cet honneur papal.

 

L’honneur pontifical de l’Ordre équestre de saint Sylvestre, pape et martyr qui sera conféré au Dr. Victor Goldbloom, CC, O.Q., M.D., est l’un des cinq ordres de chevalerie donnés directement par le pape, pontife suprême et chef de l’Église catholique et chef d’État de la Cité du Vatican. C’est l’ordre le plus ancien et le plus prisé des ordres du pape et, en le conférant au Dr. Goldbloom, le pape reconnaît sa consécration particulière et le service à la cause de la promotion du dialogue et de la compréhension entre les chrétiens et les juifs. Les distingués membres de cet ordre incluent notamment Oscar Shindler et le prince Sadruddin Aga Khan et il fait partie d’une poignée de canadiens et le premier non-chrétien dans l’histoire de l’Archidiocèse de Montréal et de Québec à recevoir cet insigne honneur.

 

En annonçant ces distinctions, l’évêque Dowd a dit : « Père Irénée Beaubien est un pionnier dans le mouvement œcuménique canadien. Un visionnaire et pasteur dynamique, l’influence du Père Beaubien s’est fait sentir chez les habitants de plusieurs pays. Après 75 ans de vie religieuse, il continue de partager son message de service, d’amour, de pardon, de dialogue, de la construction de ponts et d’une coexistence pacifique entre les chrétiens et les non-chrétiens partout au Québec, au Canada et à l’étranger.

 

« En qualité de président et chef de la direction du Conseil canadien des chrétiens et des juifs, ancien président du Conseil international des chrétiens et des juifs et président-fondateur des Relations chrétiennes-juives du Canada, le Dr. Victor Goldbloom a passé la plus grande partie de sa vie publique et privée à travailler pour une plus grande compréhension entre les chrétiens, les juifs et les personnes de toutes autres confessions religieuses. »

 

Le vénérable David Olivier, président du Conseil d’administration du Centre canadien d’œcuménisme a expliqué pourquoi il était aussi significatif que ces deux hommes, un chrétien et un juif, soient honorés lors du même gala en septembre. « Cette année marque le 50e anniversaire de la première session du Concile Vatican II, un événement qui a changé les relations entre l’Église catholique et le monde moderne. En avançant vers le Concile, ce furent des hommes tels Père Beaubien et Dr. Goldbloom qui ont souvent travaillé à contre-courant et ont dû fait face à de l’opposition à l’intérieur de leurs propres communautés religieuses qui ont pavé la voie. Ce sont deux québécois, deux canadiens, deux hommes de foi qui ont façonné la société ouverte et tolérante que nous connaissons aujourd’hui. Chaque génération à venir leur devra gratitude pour leur courage, leur persévérance et leur engagement inébranlable envers le dialogue comme étant la voie vers la paix et la réconciliation.

 

Les billets pour cette soirée gala qui se tiendra le 4 septembre 2012 sont disponibles en appelant ou en envoyant un courriel au Centre canadien d’œcuménisme. Le coût est de 250,00 $. Un reçu pour un don de charité partiel sera émis. Les fonds recueillis permettront de poursuivre le travail interreligieux amorcé par les récipiendaires.

Pour acheter des billets, téléphonez ou envoyez un courriel au Centre canadien d’œcuménisme.

 

À propos du Centre canadien d’œcuménisme

Fondé en 1963, le Centre canadien d’œcuménisme tient le rôle de facilitateur pour la compréhension et la collaboration entre les différentes traditions de foi chrétiennes et les religions du monde. Le Centre entretien des liens de coopération avec le Conseil canadien des églises et fournit des ressources, des conférenciers, du soutien et de l’expertise aux personnes, au public religieux ou laïc ainsi qu’aux institutions privées ou publiques sur tous les sujets touchant la foi sur la place publique, les accommodements raisonnables, la justice sociale et la liberté religieuse. Sa revue trimestrielle « Œcuménisme » est distribuée dans plus de 40 pays et le Centre entretient une bibliothèque de plus de 9 000 ouvrages, tous accessibles au public.

– 30 –

Pour plus d’information ou pour vous procurer des billets, communiquez avec :

Enza Martuccelli
Directrice adjointe
Centre canadien d’œcuménisme
1819, boulevard René-Lévesque Ouest | Bureau 003
Montréal (Québec) H3H 2P5
Tél. : (514) 937-9176 poste 33
Téléc. : (514) 937-4986
amansour@oikoumene.ca

Pour plus d’informations concernant le Centre canadien d’œcuménisme, visitez le www.oikoumene.ca